Un Cadre Règlementaire Très Adaptatif

Ces dernières années, le lobby éolien s'est vu opposer un contre-pouvoir citoyen qui a parfois mis en péril ses projets
Le cadre administratif a donc été adapté pour décourager l'opposition citoyenne
Voici quelques exemples (non exhaustif) extraits d'un document officiel fondateur :
L'Annexe au Schéma Régional Climat Air Énergie - Schéma Régional Éolien du Limousin (Annexe au SRCAE)

Administration française : La Compétence au service du Peuple

La Région du Limousin déclare poursuivre 4 objectifs :

(1) "réaffirmation de l’ambition politique régionale de développement de l’éolien"
= IMPOSER L'ÉOLIEN INDUSTRIEL AUX POPULATIONS ?

(2) "intégration, le plus en amont possible, des éléments majeurs d’acceptabilité sociale et des enjeux environnementaux"
= FORMULER UN CADRE LÉGISLATIF PROACTIF ?

(3) "laisser plus d’opportunités aux porteurs de projets pour développer des projets éoliens"
= ÊTRE MOINS REGARDANT POUR ATTIRER LES PROMOTEURS ?

(4) "élaboration de recommandations et préconisations à l’intention des porteurs de projets et d’outils de communication à vocation pédagogique pour les collectivités ou les particuliers afin de faciliter l’acceptation des parcs éoliens"
= SUBJUGUER LES RÉTICENCES AVEC UNE PROPAGANDE BIEN FICELÉE ?

Source : Annexe au SRCAE, Section 2.1. p. 9

Augmentation significative des superficies d'accueil

En Corrèze, il y a toujours aussi peu de vent exploitable en 2013 qu'en 2010, mais les éoliennes de nouvelle génération
"peuvent entrer en production pour des vitesses de vents plus faibles (3 à 4 m/s)"
44.8% de la superficie du Limousin (soit 578 communes sur 747) est ainsi capacitée pour l'éolien industriel
par l'abaissement administratif du seuil inférieur de gisement éolien exploitable

= SATISFAIRE LES EXIGENCES POLITICO-FINANCIÈRES QUOI QU'IL EN COÛTE AUX CONTRIBUABLES ET AUX HABITANTS ?

Source : Annexe au SRCAE, Section 2.1. p. 9 & Section 4.2. p. 48

Production d'énergie électrique non définie

Les "objectifs de puissance éolienne à installer" en Corrèze (= puissance nominale des turbines) ont été fixés à
200 MW (60 à 100 éoliennes) d'ici 2020 (dans moins de 5 ans)
450 MW (150 à 220 éoliennes) d'ici 2030 (dans moins de 15 ans)

Objectifs d'énergie à produire ? Sans vent, tout engagement sera difficile à honorer

= FAIRE OUBLIER QUE LA PRODUCTION D'ÉNERGIE VERTE EST SECONDAIRE ?

Source : Annexe au SRCAE, Section 4.3. p. 49

Juste une fraction des MW installés

"pour des vitesses de vent très faibles (inférieure à 3 m/s soit 10 km/h), l’éolienne ne produit pas"
"pour des vitesses de vent comprises entre 3 et 12 m/s (entre 10 et 45km/h), la puissance fournie est comprise
entre 1 et 100 % de la puissance maximale"
"au-delà de 25 m/s (90 km/h), l’éolienne est arrêtée"


Source : Annexe au SRCAE, Section 5.2. p. 53

"les zones où la vitesse moyenne de vent est supérieure à 4,3 m/s, à 80 mètres [d'altitude],
comme [sont] les zones favorables à l’accueil de parcs éoliens"


Source : Annexe au SRCAE, Section 3.1. p. 14

= LE RENDEMENT ÉNERGÉTIQUE DES ÉOLIENNES SERA FAIBLE EN CORRÈZE

L'éolienne V126-3.3 MW™ IEC IIIA de Vestas est spécifiquement conçue pour les régions peu ventées
En Corrèze, son rendement énergétique pourrait varier entre 1/10 et 1/3 de sa puissance nominale, selon le lieu

Pluies de Billets et d'Emplois


Développement des projets
"nécessitent des compétences locales : experts naturalistes, acousticiens, architectes, paysagistes, ..."
Compétences locales = Experts de nos communes ? -100'000€ par parc éolien

Construction de parc éolien
"De nombreuses entreprises régionales sont associées à la construction de parcs éoliens"
Compétences : "Génie électrique", "Génie civil", "Bureaux d’études", "Logistique", et "Professions juridiques"
Experts régionaux, et non communaux : -250'000€ par MW

Exploitation et maintenance
"Les 600 MW projetés dans le SRE Limousin en 2020 permettraient de créer l’équivalent d’une trentaine d’emplois temps plein"
Soient 10 emplois (experts ? localisés ?) pour toute la Corrèze (600MW/3=200MW)

Fiscalité locale : La part aux communes
Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (uniquement destinée à la collectivité accueillant le siège de la société)
+ Cotisation Foncière des Entreprises (part foncière de la taxe professionnelle - détail)
+ Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties (uniquement applicable pour le socle en béton - détail)
+ Impôt Forfaitaire sur les Entreprises de Réseau (non applicable dans certains cas : 20% de 7000€/MW installé)


= APPATER ADMINISTRATEURS & ADMINISTRÉS AVEC LA PERSPECTIVE DE GAINS FACILES & ÉNORMES ?

Source : Annexe au SRCAE, Section 5.4. p. 57

Dépréciation du Bâti & du Foncier


1. DÉNIGREMENT : Les experts considèrent le monde rural avec dédain
"En zone rurale, l’impact sur l’immobilier est considéré comme neutre" = sans importance ?

2. INEXPÉRIMENTATION : Les experts sont des étudiants et des stagiaires
"Des étudiants de l’Université de Bretagne Occidentale" ont réalisé l'étude citée
L' "Enquête du CAUE de l’Aude" prise en référence a été réalisée par une stagiaire

3. OPACITÉ : Les experts sont des associations sans lettres de créance
"Cette évaluation, finalisée en Mai 2010, a été conduite par l’association «Climat Energie Environnement»"
Visitez le site de cette association pour vous faire une idée

4. INADÉQUATION : Les expertises sont mal choisies
L' "Enquête du CAUE de l’Aude" est trop ancienne (2002), ne concerne pas la région du Limousin (contexte différent),
et sa transposition est méthodologiquement critiquable (voir plus bas)


5. DÉFORMATION : Les expertises ne disent pas ça
"Il ressort de cette enquête [du CAUE de l’Aude] que 55% des agences considèrent que les parcs éoliens ont un impact nul sur l’immobilier, 24% des agences pensent qu’il y a un impact négatif et 21% assurent qu’il y a un impact positif"

Soit 76% sans impact ou avec un impact positif, contre 39.7% dans le rapport original
et une interpértation toute différente de ces chiffres

47.6% ne participent pas à l'enquête; 11.1% impact positif (touristes étrangers, promoteurs de parcs éoliens);
12.8% impact négatif à très négatif; 28.6% sans impact remarquable (touristes, citadins)
L'échantillonnage des agences immobilières ne permet pas de sonder séparément Citadins et Ruraux (perception divergente du problème)
ni de distinguer le type de clientèle des agences (touristes et promoteurs de la filière éolienne ne sont pas assimilables à des acquéreurs)


6. VIDE MANIFESTE : Manque de références crédibles
Une étude réalisée par un cabinet professionnel avec une solide méthodologie
montrerait-elle que l'éolien industriel déprécie les valeurs immobilières & foncières ?



AUCUNE RÉFÉRENCE SÉRIEUSE ET UNE MANIPULATION DU SENS DES CHIFFRES
CRÉDIBILISENT LA NÉCESSITÉ D'UN CONTRE-POUVOIR CITOYEN À L'ÉOLIEN INDUSTRIEL


Source : Annexe au SRCAE, Section 5.7. p. 78
Source : Enquête concernant l'impact économique des éoliennes dans l'Aude et leur perception par les touristes (2002), pp. 27-36

Coup de baguette terminologique

Les éoliennes industrielles ne sont plus vraiment des installations industrielles
Ce sont désormais des "Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE)"
= REMPLACER LA RÉALITÉ PAR UNE SUGGESTION HYPNOTIQUE ?

Source : Annexe au SRCAE, Section 1.2.2.5. p. 6

Biais méthodologiques connus

La cartographie des zones favorables a été faite par
"superposition, sans cumul, des différentes contraintes inventoriées sur le territoire"

= MINIMISER L'IMPACT MULTIFACTORIEL NÉGATIF POUR GONFLER LA FAISABILITÉ ?

Source : Annexe au SRCAE, Section 2.2.2.1. p. 10

Schéma Régional Climat Air Énergie du Limousin