Enquête Départementale 2015 & Éolien Industriel

Sondage par le Collectif Contre l'Éolien Industriel en Corrèze
auprès des Candidats aux Élections Départementales 2015 du 19

Lettre envoyée aux Candidats Communiqué dans La Montagne, La Vie Corrézienne, et L'Écho Rappel aux Candidats

Résultats de l'enquête

Les Candidates et les Candidats aux élections Départementales 2015 pour la Corrèze ont été interpellés le 03.03.2015 par le Collectif Contre l'Éolien Industriel en Corrèze, à titre individuel et en tant que futurs décideurs, sur le développement de l'éolien industriel en Corrèze (lire la lettre). Il leur était demandé d'exprimer au public corrézien leur opinion personnelle sur la question à l'aide d'une échelle de 1 (100% contre) à 6 (100% pour), avec la possibilité de ne pas souhaiter s'exprimer grâce à un choix supplémentaire.

Seuls 7 Candidats sur les 132 concurrents titulaires en lice ont répondu au questionnaire, soit 5.3% des sondés (détail : tableau plus bas)
4 (3%) se positionnent "plutôt contre" à "totalement contre" (1 "plutôt contre" = 0.8% ; 1 "contre" = 0.8% ; 2 "totalement contre" = 1.5%)
3 (2.3%) se disent "plutôt pour"

Ces 7 Candidats placent donc le centre de gravité en position "contre" à "plutôt contre" (2.7) l'éolien industriel en Corrèze



REMARQUES

Cette enquête a permis d'informer le public corrézien de la sensibilisation et de la sensibilité des futurs décideurs départementaux sur le problème de l'éolien industriel en Corrèze. Les inquiétudes des Corréziens et la volonté populaire de protéger environnement et cadre de vie d'une dégradation certaine par le développement de l'éolien industriel ont été entendues par les futurs élus. Les précautions prises par les Candidats dans l'expression de leur réponse sont toutefois révélatrices de l'inconfort de la situation à laquelle ils se trouvent exposés par cette enquête, inconfort lié à la double pression du bas (électeurs) et du haut (partis, administration, autres réseaux d'influence et de pouvoir). Nous prions les Candidats de nous excuser pour cet inconfort, espérant que leur Conscience la plus profonde et la plus élevée guidera les décisions futures.

Deux Candidats nous ont informé ne pas vouloir respecter le format de l'enquête, jugé par eux trop restrictif compte tenu de la complexité du sujet. Nous devons ici rappeler deux choses. Premièrement, ce type de format est méthodologiquement valable et utilisé par les grands instituts de sondage dans le monde entier, comme dans le milieu académique. Deuxièmement, le but du questionnaire était de connaitre l'opinion des individus qui dirigeront le département sur le développement de l'éolien industriel en Corrèze, et ainsi mesurer une tendance globale sur le futur personnel politique départemental. Il ne s'agissait pas d'ouvrir un débat sur les complexités du dossier ou des dossiers, dont nous avons tous conscience, mais d'extraire une future ligne politique. Choisir est évidemment réduire : éliminer toutes les autres possibilités, c'est s'engager.

Six Candidats nous ont fait parvenir leur commentaire individuel sans répondre à notre questionnaire ou en plus de leur réponse. D'autres Candidats n'ont ni répondu au questionnaire, ni voulu s'exprimer à titre individuel, mais nous ont communiqué les éléments de langage de leur parti ou groupe politique. Nous avons donc recontacté les Candidats le 12.03.2015 pour leur demander de respecter le format de l'enquête et les informer qu'il ne nous appartenait pas d'interpréter leurs textes (lire la lettre). Vainement.

Le traitement de ces réponses nous posait donc un double problème : technique et moral. Par leur format, ces réponses sont impossibles à prendre en compte dans l'analyse quantitative. Hors, ces textes étant souvent ambigus, les interpréter pour situer à leur place les Candidats sur l'échelle du questionnaire n'était pas sans risque de déformer les propos, ce qui nous aurait ensuite été reproché. Les éliminer puisque hors cadre, expression du mépris des limites ou de l'incapacité à les respecter, nous serait également reproché par des gens de bonne foi. Pourtant, les publier revenait à transformer odieusement le site internet de l'APE en tribune politique gratuite. Par souci d'honnêteté intellectuelle et de transparence, nous reproduisons malgré tout ces commentaires sous le tableau de réponse, laissant aux Citoyens le soin de les interpréter et de les attribuer.

Nous laissons aussi aux Citoyens le soin de réfléchir à la réaction des sondés : Sujet épineux, existence éventuelle d'intérêts et de pressions au sein des partis et de l'administration, voire méconnaissance pure et simple du dossier. Un risque bien réel pour la Corrèze...

Canton Candidats contactés
pour l'enquête
Implantation de parcs éoliens en Corrèze :
Êtes-vous ?
1 2 3 4 5 6 7 8
100% contre         100% pour Ne souhaite pas répondre N'a pas répondu au questionnaire
Allassac FG (PCF) Régine Delord               Ø
FG (PCF) Laurent Duplessis               Ø
PS Gilbert Fronty               Ø
PS Michèle Reliat     -          
DVD Geneviève Andrieu               Ø
MoDem Didier Marsaleix               Ø
Agentat FG (M'PEP) Annette Fournier-Tinel               Ø
FG (PCF) Jean-Pierre Lechat               Ø
PS Annie Reynier       +        
PS Jean-Basile Sallard       +        
DVD Laurence Dumas               Ø
UMP Jean-Claude Leygnac               Ø
Brive 1 FG (PCF) Claude Goumy               Ø
FG (PG) Véronique Seillé               Ø
PS Michel Da Cunha               Ø
PS Hayat Tamimi               Ø
UDI Jean-Marc Comas               Ø
UMP Valérie Taurisson               Ø
FN Nicole Blazquez               Ø
FN Daniel Ponthier               Ø
Brive 2 ND Bertrand Daviot               Ø
FG (PCF) Denise Veau-Lachaud               Ø
PS Adem Ersoy               Ø
PS Marion Leyssenne               Ø
UMP Francis Colasson               Ø
UMP Lilith Pittman               Ø
FN Antoine d'Aguanno               Ø
FN Stéphanie Arènes               Ø
Brive 3 ND Bertrand Daviot               Ø
FG (PCF) Denise Veau-Lachaud               Ø
PS Adem Ersoy               Ø
PS Marion Leyssenne               Ø
UMP Francis Colasson               Ø
UMP Lilith Pittman               Ø
FN Antoine d'Aguanno               Ø
FN Stéphanie Arènes               Ø
Brive 4 FG (PCF) Fabienne Cassagnes               Ø
FG (PCF) Alain Vacher               Ø
PS Patricia Broussolle               Ø
PS Jean-Jacques Thomas               Ø
UMP Najat Deldouli               Ø
UMP Franck Peyret               Ø
Egletons FG (PCF) Élisabeth Jacq-Ceugnart               Ø
FG (PCF) Michel Le Roux               Ø
DVG Daniel Dumas               Ø
DVG Marie-Laure Suau               Ø
UMP Agnès Audeguil               Ø
UMP Jean-Marie Taguet               Ø
Haute Dordogne FG (DVG) Luc Le Caloch               Ø
EELV Amandine Dewaele               Ø
PS Dominique Miermont               Ø
PS Jean-Michel Taudin               Ø
DVD Danièle Coulaud               Ø
UMP Jean Stöhr               Ø
Malemort FG (DVG) Luc Le Caloch               Ø
EELV Amandine Dewaele               Ø
PS Dominique Miermont               Ø
PS Jean-Michel Taudin               Ø
DVD Danièle Coulaud               Ø
UMP Jean Stöhr               Ø
Midi Corrèzien FG (PG) Gérard Bavant               Ø
FG (PG) Claude Maupertuy               Ø
PS Sylvie Jayle               Ø
PS Bertrand Rivière               Ø
UMP Pascal Coste               Ø
DVD Ghislaine Dubost               Ø
FN Sébastien Colpin               Ø
FN Frédérique Lannaud               Ø
Naves FG (PCF) Bernard Jauvion               Ø
EELV Muriel Padovani-Lorioux               Ø
PS Émilie Boucheteil               Ø
PS Jean-Claude Peyramard               Ø
UMP Magali Dubois               Ø
DVD Christophe Jerretie               Ø
Millevaches FG (PCF) Marie-Rose Bourneil               Ø
FG (PCF) Jean-Louis Faure               Ø
DVG Pierre Coutaud               Ø
PS Fabienne Garnerin               Ø
UMP Christophe Petit               Ø
UMP Nelly Simandoux               Ø
FN Marie Chassaing               Ø
FN Sébastien Pialeport               Ø
St Pantaleon FG (PCF) Gérard Caleix               Ø
FG (PCF) Catherine Merlin               Ø
PS Isabelle David               Ø
PS Guy Roques               Ø
UMP Jean-Jacques Delpech               Ø
UMP Nicole Taurisson               Ø
FN Stéphane Rumebe               Ø
FN Sylvie Verdier               Ø
St Fortunade FG (PG) Roger Colin               Ø
FG (PCF) Martine Vieillefond               Ø
PS Roger Chassagnard               Ø
PS Stéphanie Vallée-Prévôté               Ø
UMP Xavier Durand               Ø
UMP Gisèle Graffouillère               Ø
Monédières FG (DVG) Sophie Bezeau               Ø
FG (DVG) Marc Géraudie               Ø
PS Josette Gorce-Moulu               Ø
PS Noël Martinie   --            
UMP Jean-Jacques Lauga               Ø
UDI Hélène Rome               Ø
Tulle FG (PCF) Roger Laval               Ø
FG  Véronique Momenteau               Ø
PS Bernard Combes               Ø
PS Annick Taysse               Ø
UMP Raphaël Chaumeil               Ø
UMP Nathalie Thyssier               Ø
FN Marie-Noëlle Chaumeil               Ø
FN Frédéric Pialeport               Ø
Ussel FG (PCF) Gilles Chazal               Ø
FG (PCF) Patricia Tillet               Ø
PS Yoan Cronnier ---              
PS Marie-Hélène Pommier ---              
UMP Christophe Arfeuillère               Ø
UMP Marilou Padilla-Ratelade               Ø
FN Jérôme Bournazel               Ø
FN Sandra Miuzzo               Ø
Uzerche FG (PCF) Julie Devès               Ø
FG (PCF) David Martinez               Ø
PS Francine Pusset               Ø
PS Bernard Roux               Ø
UMP Francis Comby       +        
UMP Annie Queyrel-Peyramaure               Ø
FN Agnès Gollinucci               Ø
FN Patrick Martel               Ø
Yssandonnais FG  Ghislaine Bordas               Ø
FG (PG) Jean-Marc Vareille               Ø
PS Pascale Boissieras               Ø
PS Gérard Bonnet               Ø
UMP Didier Decemme               Ø
UMP Nicole Poulverel               Ø


Commentaires individuels (par ordre alphabétique des noms) :
Gérard Bonnet : "Bonjour Mesdames et Messieurs. S'agissant de votre demande de position, en ce qui me concerne j'ai reçu au conseil général en tant que président une association et j'ai suivi l'évolution du dossier sur le territoire de Beynat. Il existe des prescriptions réglementaires a mettre en œuvre par le préfet et un plan régional éolien qui constituent des cadres pour les territoires. Par ailleurs les différents conseils municipaux sont amenés a se prononcer commune par commune. S'il est vrai que des éoliennes en nombre limite peuvent être installées dans des sites préalablement identifies, je pense qu'il faut être très prudent en ce qui concerne ces implantations. La moyenne et la Haute Corrèze ne peuvent être couvertes d'éoliennes qui créeraient une véritable pollution visuelle de son environnement et dévaloriseraient le tourisme et l'immobilier. En tout cas pour ma part je serai particulièrement vigilant même si le conseil général n'a pas de pouvoir réglementaire en la matière."
Gilbert Fronty : "Je suis pour la protection de notre environnement, de sa faune, de sa flore et la préservation et la valorisation de notre patrimoine bâti."
Jean Claude Leygnac : "Je ne crois pas au côté néfaste des éoliennes pour la santé, par contre je pratique le parapente à moteur et je peux vous dire qu’il n’y a pas de vent chez nous, ni à 150 m, ni à 450 m. Pour le paysage, je laisse les gens juger par eux même. Soutenons nos hydrauliciens générateurs d’énergie à la demande."
Noël Martinie : "Je ne suis pas favorable à des implantations d'éoliennes sur la Corrèze d'une manière générale"
Dominique Miermont : "Je ne pense pas que le territoire de la Haute Dordogne soit éligible à l'implantation d'éoliennes et je m'en réjouis car en tant que maire je m'opposerai à un tel projet par rapport à l'impact sur nos paysages et surtout par rapport aux oiseaux (certaines espèces devenues rares et protégées sont encore présentes sur nos territoires)"
Michele Reliat : "Je suis pour le respect du Plateau des Étangs et la valorisation de son territoire. Je soutiendrai toute action servant au bien-être des habitants et à l'amélioration de l'environnement."

Commentaires collectifs de groupes et de partis politiques (non classés) :
Patricia BROUSSOLLE et Chantal FERAL-MONS ; Jean Jacques THOMAS et André PAMBOUTZOGLOU : "Nous sommes favorables à toute forme d'énergie renouvelable, mais pas à n'importe quel prix. La pertinence de l'équipement doit être prise en compte. Seule l'étude au cas par cas permettrait d'en mesurer l’intérêt. Aussi cette question est du ressort de la proximité et d'un dialogue entre les élus des communes concernées, des habitants impactés et des services de l'État. D'une manière générale et dans la limite de nos connaissances sur le sujet, les études sur les capacités éoliennes de la Corrèze ne plaident pas pour en faire u territoire prioritaire d’implantation."
Stéphanie Vallée-Prévoté et Roger Chassagnard : "Nous pensons que l'énergie la plus écologique , la moins chère et posant le moins de problèmes à tous est celle que l'on ne consomme pas. C'est d'ailleurs dans cet état d'esprit que le conseil général aide les collectivités, les bailleurs sociaux et les particuliers à renforcer et à améliorer la qualité énergétique de leurs bâtiments (isolation...) et à remplacer les matériels de production de chaleur (chaudière condensation, poêle à bois...) En ce qui concerne les énergies renouvelables, notre département est à notre sens davantage tourné vers l’hydro-électricité avec des projets comme REDENNAT, mais aussi en favorisant le rendement des ouvrages hydroélectriques existants. Nous avons aussi une carte à jouer avec l'implantation de photovoltaïque de qualité en exigeant des sociétés le recyclage des installations. Enfin, pour l'éolien, ce n'est pas par hasard si cette technologie ne s'est implantée à ce jour que sur un seul site en Corrèze : les possibilités d'exploitation de l'énergie éolienne sont très limitées dans notre département. L'implantation d'éoliennes est en outre susceptible d’entraîner des inconvénients,en particulier pour les habitants domiciliés dans le voisinage immédiat. Selon la réglementation en vigueur, il appartient aux élus des communes concernées et aux services de l'état de se prononcer sur les projets envisagés en concertation avec les habitants, mais nous serons extrêmement vigilants sur l'implantation en Corrèze de champs éoliens."
Front National : "Nous sommes formellement opposés à ce projet qui non content d'avoir un impact négatif sur l'environnement, le paysage et les conditions de vie des riverains, ne bénéficie au final qu'aux bailleurs fonciers fournissant les terrains à la société d'exploitation. Ce type de projet ne tient aucun compte de la plus-value humaine et économique que sont l'environnement et les magnifiques paysages du plateau des étangs."
Midi Corrézien pour Agir : "Ce n'est pas un hasard si des éoliennes n'ont été implantées à ce jour que sur un seul site en Corrèze : les possibilités d'exploitation de l'énergie du vent sont très limitées dans notre département, même en tenant compte de l'évolution des technologies. Selon la réglementation en vigueur, il appartient avant tout aux élus des communes ou communautés concernées et aux services de l’État de se prononcer sur les projets envisagés, mais nous sommes extrêmement réservés sur l'implantation de nouvelles éoliennes en Corrèze. Ces éventuelles implantations relèvent d’une analyse fine des dossiers. Sur ces questions qui mettent en jeu des sommes considérables, nous pensons que les élus doivent être absolument indépendants de tout intérêt (participation dans des sociétés, terrains susceptibles d’être vendus, etc.)... nous sommes à cet égard, candidats PS pour le Midi-Corrézien, parfaitement irréprochables. Concernant le territoire du Midi-Corrézien, nous ne voyons absolument aucune zone possible pour de l’éolien, tant sont nombreux les sites classés, les monuments inscrits, les AVAP, gages d’une qualité environnementale exceptionnelle et d’un patrimoine architectural, naturel et paysager hors pair, moteurs de l’offre touristique qui représente directement et indirectement de nombreux emplois."
Yoann Cronnier et Isabelle David : "Ce n'est pas un hasard si des éoliennes n'ont été implantées à ce jour que sur un seul site en Corrèze : les possibilités d'exploitation de l'énergie éolienne sont très limitées dans notre département, même compte tenu de l'évolution des technologies. L'implantation d'éoliennes est en outre susceptible d'entraîner de graves inconvénients, en particulier pour les habitants domiciliés dans le voisinage, pour le paysage et donc pour l'attrait touristique des territoires corréziens. Selon la réglementation en vigueur, il appartient avant tout aux élus des communes concernées et aux services de l'Etat de se prononcer sur les projets envisagés, mais nous sommes extrêmement réservés sur l'implantation de nouvelles éoliennes en Corrèze."
Corrèze Demain : Lire le texte
Corrèze Demain - Sainte-Fortunade : "Vous avez reçu la réponse du groupe « CORREZE DEMAIN » concernant l’implantation d’éoliennes en Corrèze, elle prévaut pour l’ensemble du département. Nous, candidats aux élections Départementales pour CORREZE DEMAIN du canton de SAINTE-FORTUNADE, après une écoute attentive des populations concernées, nous affirmons notre désapprobation à l’implantation d’éoliennes sur notre canton. Outre les incidences évoquées par « CORREZE DEMAIN » provoquées par l’éolien sur le patrimoine bâti et naturel, sur la qualité de vie des habitants et sur les conséquences à moyen et long termes de ces implantations, nous constatons que les conditions atmosphériques, vents insuffisants et irréguliers sur ce territoire, n’optimisent et ne justifient pas ces installations. Nous sommes pour la transition énergétique, elle est incontournable et son enjeu est capital, mais notre canton a de nombreux atouts, eau, forêt, entre autre...., il est donc indispensable d’analyser chaque solution avec impartialité."
Rassemblement pour une Alternative à Gauche : "Nous comprenons votre souci sur un plan pratique de collecter des informations sous un format unique. Il nous est cependant impossible de faire entrer notre position dans des cases ainsi prédéfinies, car la question comporte de nombreux aspects et nous apparaît trop complexe pour la réduire ainsi. (...) Nous considérons qu'il est nécessaire de contribuer à lutter contre le réchauffement climatique, et donc de diminuer l'émission de gaz à effet de serre. De plus, le nucléaire n'est pas une solution durable, pour un certain nombre de raisons qu'il est possible de développer. Il faut donc prévoir un plan de transition énergétique ambitieux. Dans ce cadre, pour une petite part, il est utile de développer l'énergie d'origine éolienne Comme cette énergie présente un certains nombre d'inconvénients et de contraintes, il convient de choisir soigneusement les lieux d'implantation de parcs éoliens. Le Plan Régional Éolien du Limousin révisé en 2013 présente un cadre utile de réflexion et d'action. En listant les problèmes de faiblesse du vent dans ce département, d'impact sur l'habitat et le patrimoine architectural, sur les moyens de télécommunication et aériens, sur la biodiversité (principalement concernant certains rapaces et les chauve-souris) et sur les paysages, il élimine de fait plus de la moitié du territoire corrézien. Ce plan signale pour les autres secteurs « favorables » des niveaux de contraintes à étudier finement au cas par cas avant toute implantation, ce qui réduit fortement les secteurs possibles. Nous disposons de plus des retours d'expérience des parcs éoliens existants pour ne pas reproduire certaines erreurs. Il faut être attentif également aux retombées économiques locales de telles installations, que cela ne profite pas qu'à quelques uns et donc être particulièrement sceptiques quant aux projets purement industriels ou capitalistiques. En particulier les réalisations les plus réussies le sont par des coopératives où sont impliqués les habitants, ce qui est majoritaire dans certains pays. Nous partageons une partie des préoccupations des collectifs contre les projets en cours, mais pas la totalité des arguments développés qui, s'ils étaient exacts aboutiraient à interdire tout projet. Nous signalons que certains exposés remettent même en cause l'intérêt de la lutte contre le réchauffement climatique, voire même utilisent les outils des lobbys pro-nucléaires. Pour conclure, nous sommes favorables à un développement soigneusement réfléchi de l'éolien, en des lieux limités et bien choisis, et surtout avec et pour les citoyens. Au delà de l'intérêt général de transition énergétique, il doit présenter un intérêt local, notamment en favorisant les projets à base coopérative. Nous pensons de plus qu'il serait utile de favoriser aussi des éoliennes plus petites, de plus faible capacité, à moindres contraintes, mais utiles pour des besoins électriques domestiques. "Les projets d'implantation d'éoliennes s'ils sont conformes au schéma régional éolien qui prend en compte les enjeux de production d'énergie renouvelable, et qui les soumets aux impacts générés sur le territoire, doivent tous être étudiés au cas par cas, en concertation avec les citoyens, les collectivités concernées et les porteurs des projets, dans l'intérêt collectif.""

Mafia V€rte : Recherche bibliographique sur
l'implication de la mafia dans les énergies renouvelables

Entretien avec Roberto Scarpinato, procureur général à la Cour d’appel de Caltanissetta (ARTE)


Articles de Presse & Blogs

Développement Durable (2010) Les Hommes de l'Anti-Mafia (2011) Temps Réel Nouvel Obs (2012) Le Monde (2013)

Les Échos (2013) L'Expansion L'Express (2013) EPAW (2014) Reporterre (2014)